L'enquête a été lancée en juillet 2020, cinq mois après la démission de l'ex-ministre de la Santé. Agnès Buzyn comparaîtra notamment devant la CJR pour «abstention de combattre un sinistre».
Lien rapide : https://zenr.fr/0377
+ d'un an