« Madame Lacombe a ainsi mis en danger des patients en n’informant pas sur l’utilité de la vitamine D comme traitement ou préventif, et en dissuadant tout patient ou médecin qui l’écouterait de l’opportunité de tels traitements ».
Lien rapide : https://zenr.fr/0538
il y a 4 mois