Une étude japonaise vient de démontrer que le variant Delta est sur le point de devenir résistant à tous les vaccins, mais pas à l’immunité naturelle, et surtout la dangerosité des injections répétées dû à l’accumulation des taux d’anticorps facilitants, qui aggravent la maladie (ADE) et qui ne baissent pas, contrairement à ceux dits neutralisants, censés protéger.
Lien rapide : https://zenr.fr/0383
+ d'un an